Focus

Voitures autonomes : la fin des voitures à l’ancienne ?

voitures-autonomes
Commentaires (4)
  1. Mickaël dit :

    Voilà une vision des choses objective ! Une autre question reste en suspens : il est où le put… de plaisir de conduire ? On devient des put… d’assistés, de lobotomisés, avec l’IOT qui nous remplace, qui nous contrôle, qui nous fait CHIER !!!

    1. Chuck Jordan dit :

      Je n’ai pas évoqué le plaisir de conduire – chose évidemment chère aux amoureux de voitures – parce que la réflexion derrière la voiture autonome n’est clairement pas de contenter les « bagnolards » mais juste d’aller d’un point A à un point B. On nous répondra toujours : que vaut le plaisir de quelques égoïstes contre des millions de vies sauvées ?

  2. The lion King dit :

    Heureusement, certains constructeurs prennent aussi le contrepied de ce genre de véhicules… surtout Alfa Roméo:

    https://www.youtube.com/watch?v=O-mfMLPIrrM

    Quoi de plus normal avec un slogan pareil…

    Je ne doute pas, en revanche, que dans un avenir proche, les voitures autonomes et électriques feront leur apparition et seront largement tolérées. La standardisation des véhicules (déjà largement terminée) et la diminution croissante des plaisirs de la route, justement, en partie à cause de l’afflux monstre de nouveaux conducteurs, de nouvelles règles, finira par avoir raison de nous.

    D’ailleurs, je pense que si toutes les voitures étaient autonomes, cela pourrait fonctionner et même améliorer les choses, puisque les décisions prises seront logiques et pas erratiques. C’est la cohabitation des voitures autonomes et des conducteurs normaux qui sera beaucoup plus complexe: j’anticipe beaucoup mieux le comportement humain que celui d’une machine…

    1. Chuck Jordan dit :

      Géniale cette pub Alfa !

      Comme tu le dis, quand ces technologies seront plus au point, elles ne révéleront tout leur potentiel qu’entourées des mêmes dispositifs répondant à la même logique. En vieux c**, je reste toutefois persuadé qu’on ne peut pas laisser la machine prendre toutes les décisions à la place de l’homme. Convaincre les utilisateurs que le pilote automatique gère tout à leur place les poussera à ne plus jeter un oeil à la route et ne plus palier à une situation imprévue ou un bug de la machine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont signalés par un *

Current ye@r *