Humeurs

Marché américain de la voiture ancienne : la fin de la folie « muscle car » ?

fin-marche-muscle-cars
Commentaires (3)
  1. nonoberlingo dit :

    Sujet intéressant. Je pense qu’il y’a deux leviers. Le premier est comme tu le dis que le climat autophobe décomplexé actuel qui n’aide pas les nouvelles générations à se projeter dans les voitures anciennes, à fortiori étrangères comme les américaines (image encore forte d’une grosse consommation et d’une taille pas adaptée à nos routes toussa toussa) et deuxièmement ce n’est pas tant que les prix baissent. Pour le modèles iconiques comme les Mustang, Charger R/T et autres Chevelle SS les prix ne bougent pas voir continuent de grimper. Il n’y a qu’à voir les prix d’une General Lee ou d’une Bullitt même simple copie pour s’en convaincre. C’est plutôt que par « dépit » les gens se sont reportés sur des modèles moins cotés et donc plus accessible (Buick Riviera, Dodge Nova ou Polara, Plymouth Duster, Pontiac Catalina et Ford Galaxie par exemple). Ensuite pour les neophytes, l’entretien courant peut faire peur alors qu’avec les bons garages y’a vraiment pas de quoi tortiller du c**.

  2. Dominique Sobecki dit :

    Je vois autours de moi pas mal de jeune pour qui la voiture n’a rien de sexy: contraintes,budget,répression tout azimut,sentiment (juste à mon avis) d’être « une vache à traire » par l’état.Pas mal d’entre eux n’envisagent mème pas de passer leur permis.
    Quand il faut absolument une caisse,ce doit être un « traine couillon » le moins onéreux possible.
    La culture auto,semble avoir pris un sacré coup dans les gencives.
    J’imagine qu’à l’avenir les passionnés comme nous se sentiront de plus en plus seuls,un peu comme le derniers des mohicans.Et vu la tournure des évènements,je me demande parfois combien de temps je vais pouvoir continuer à rouler en Pontiac Trans Am 75 sans que l’on ne me jette une pierre dans le pare brise……(la question n’est plus « combien ça consomme » mais,qu’est ce que cela doit polluer).
    Rajouter à ça les « investisseurs »qui n’aiment pas l’auto ancienne mais surveillent sa cote,et il semble bien que la messe soit dite.

    1. Chuck Jordan dit :

      J’aurais pu être pessimiste aussi mais en parallèle, je m’aperçois qu’une nouvelle frange de passionnés apparaît avec un mouvement comme celui des youngtimers par exemple. Un peu comme aux Etats-Unis, cette nouvelle génération est attirée par des modèles plus récents et moins chers que les classiques de collection mais la philosophie est tout aussi sympa. Et puis il y a toutes ces chaines YouTube dédiées à l’automobile dont les audiences explosent ! Même si le public est très varié, elles ont le mérite de mettre un coup de projecteur sur autre chose que la dernière Renault « politiquement correcte ».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont signalés par un *